France Gall, idole de l’ancienne génération

France Gall, une très célèbre chanteuse française, est décédée le 7 janvier 2018 à Neuilly-sur-Seine. Nos parents, surtout, la connaissaient et pour la plupart l’appréciaient. Elle faisait partie du patrimoine français. Dans cet article, nous allons vous retracer sa vie dans les grandes lignes.

Isabelle Gall est née le 9 octobre 1947 à Paris. Elle s’intéresse à la musique et sait bien chanter. Isabelle est mineure quand elle enregistre ses premières chansons. C’est pendant les vacances de Pâques 1963 que son père l’incite à en enregistrer quelques unes, et il donne les bandes à Denis Bourgeois, directeur artistique chez Phillips. Un contrat est ensuite signé entre M.Bourgeois et le père d’Isabelle. La jeune fille enregistre quelques chansons et débute ainsi dans la musique. On lui demande de prendre un nom de scène, pour ne pas que le public la confonde avec Isabelle Aubret, alors vedette de la chanson en France. Denis Bourgeois et le père ont une idée assez drôle pour son pseudonyme. Ils aiment tous deux le rugby et décident de donner à Isabelle le nom de France Gall, en référence au match de rugby France-Galles, très médiatisé à ce moment là. Voici ce que déclare France Gall plus tard: « J’ai toujours été contre “France”, je trouvais que c’était trop dur. “Isabelle”, ça me correspondait, ça me plaisait. Je ne sais pas ce qui s’est passé pour que je me mette à aimer mon nom. Et maintenant c’est “France Gall”. C’est exactement moi. ».

Voici un résumé de ses 50 ans de carrière, trop longue à raconter dans les détails :

Un des premiers grands succès de France Gall a été le titre « Sacré Charlemagne », vendu à 2 millions d’exemplaires en 1963.

En 1965, elle remporte pour le Luxembourg l’Eurovision de la chanson avec un titre de Serge Gainsbourg.

En 1966, elle suscite un scandale, à cause de son interprétation de la chanson « Les Sucettes » de Serge Gainsbourg.

France enchaîne les succès entre 1980 et 1985 avec ses albums « Paris », « France », et « Débranche ».

En 1987, sa tournée Tour de France 88 est très appréciée.

Son mari Michel Berger, avec qui elle a connu un grand succès, décède, mais malgré tout France Gall continue les concerts. La chanteuse est touchée par un cancer du sein. C’est au tour de sa fille Pauline de mourir en 1997, ce qui la pousse à se retirer dans l’ombre.

France fait une apparition sur Canal+ en 2012, pour parler de sa comédie musicale « Résiste » en hommage à Michel Berger.

Le 7 janvier 2018, elle succombe à son cancer et restera à jamais dans la mémoire des français.

En tout cas, nous n’avons qu’un message à vous faire passer : Résistez !

Madeleine et Anna

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s