la loi anti-casseurs

Suite aux manifestations des gilets jaunes et aux violences qui ont été commises par certains, le gouvernement a proposé une loi dite « anti-casseurs », qui a été votée mardi  6 février et qui empêchera préventivement certaines personnes d’aller manifester.

Je trouve cette loi très ironique. Pourquoi ? Même s’il y a une loi, un « casseur » reste un casseur c’est-à-dire une personne qui se place délibérément hors-la loi. Pense-t-on vraiment que cette nouvelle loi va lui faire tellement peur qu’il renoncera ?

Autre question : comment et qui va identifier, à l’avance, les potentiels casseurs ?

C’est cette question-là qui a divisé la majorité La République en Marche (le parti de Macron), dont 50 députés a refusé de voter cette loi (ainsi que les députés de l’opposition). Car, normalement les peines (amendes ou prison) prévues si une loi n’est pas respectée, s’appliquent aux personnes qui ont déjà commis un méfait. Ici elles s’appliqueront à ceux pour lesquels « il existe des raisons sérieuses de penser qu’ils constituent une menace pour l’ordre public ». Trouvez-vous cela juste ?

Axelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s