cher lecteur

(Journal de nos confinements)

 

J’ai reçu un commentaire à l’un de mes articles, d’un lecteur qui m’a posé les questions suivantes : « Qu’est-ce que ça fait de sprinter dans la rue Meslay vide ? » et « Quelles stratégies mettre en place face à la mise en orbite de nos parents ?« . Eh bien, cher lecteur, je vais te répondre.

Premièrement : ça me fait bizarre de sprinter dans la rue Meslay mais pas à cause de cette rue, à cause des bruits de voitures que j’entendais normalement dans les rues à côté et qui a disparu.

J’ai battu mon record d’allers-retours. Avant-hier : 3 allers-retours x 900 m donc 2 700 m. Aujourd’hui : 4 allers-retours x 900 m donc 3 600 m. Je cours au milieu de la rue pour ne croiser personne. La rue Meslay fait des montées et des descentes donc ça fatigue quand même pas mal !!

Deuxièmement : je crois, concernant les parents, que sortir un peu plus, arrêter l’alcool et arrêter de fumer serait déjà une bonne chose. D’ailleurs aujourd’hui, la santé de mes parents a encore baissé d’un cran : mon père, après que j’ai fait tomber une pomme de terre, pendant le déjeuner, m’a dit : « C’est trop classe… qu’est-ce que j’aurais aimé être toi… j’aurais gagné ma vie… tu es mon espérance… tu es moi en mieux… » HELP ME !!!!

Je ne sais pas quoi dire d’autre mais continuez à m’envoyer des questions : ça m’occupe !

Nathan (au quotidien. Et je nomme ce commentateur : @D S)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s