Plus de vies pourraient être épargnées si l’air était moins pollué

On le sait déjà, l’air est pollué, mais maintenant on connait son impact direct sur la santé des franciliens. La pollution est responsable d’un décès sur 10 dans le Grand Paris, et trois principaux polluants sont responsables de cancers, problèmes respiratoire ou cardiovasculaires : les PM2,5 ou particules fines émises par le chauffage au bois, le NO2 ou dioxyde d’azote, émis par le trafic routier (les anciens diesels) et l’ozone, produit par les rayons de soleil associés à des composés organiques volatiles. Comme les étés sont de plus en plus chauds, il y aura plus d’ozone donc encore plus de pollution. Mais les efforts ont porté leurs fruits puisque la qualité de l’air s’est améliorée en 10 ans.

Pour que la qualité de l’air s’améliore encore il faut continuer dans cette direction en faisant plus d’efforts.

Emmie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s