La courageuse

« Non à la guerre. Ne croyez pas la propagande. On vous ment ici. Arrêtez la guerre. »

Le 14 mars Marina Ovsiannikova, une femme journaliste, a brandi une pancarte pendant le journal télévisé le plus regardé de Russie sur Pervy Kanal. Elle y dénonçait la guerre en Ukraine et les mensonges du gouvernement russe relayés par la chaîne. Elle s’est fait arrêter immédiatement, elle a subi un interrogatoire de 14 heures (sans l’aide d’un avocat) et a du payer 30 000 roubles d’amende. Elle a été libérée mais risque encore 15 ans de prison.

Si ce geste est particulièrement courageux et remarquable, on apprend que beaucoup de démissions de journalistes l’ont suivi sur la chaine Pervy Kanal.

Depuis le 24 février, jour de l’offensive russe, les manifestations d’opposants à la guerre n’ont pas arrêté en Russie, même si le pouvoir se montre intraitable : on compte aujourd’hui plus de 15 000 arrestations.

Emmie et Yanis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s